Les thés Japonais

Les thés Japonais - Parenthese Café

Temps de lecture estimé: 3 minutes

Les thés japonais se distinguent entre eux par leur processus de fabrication, mais aussi par la manière dont ils sont consommés. Il en résulte un nombre important de types de thés rendus encore plus précieux du fait que contrairement à d’autres pays, le Japon produit son thé principalement pour sa consommation nationale. L’exportation de thés japonais représente en effet moins de 3% de sa production.

Nous vous présentons ici les différents thés japonais.

LA REFERENCE : LE SENCHA

Le thé Sencha est le thé le plus consommé au Japon. Il s’agit d’un thé vert dont les feuilles sont passées à la vapeur avant d’être séchées. On l’apprécie par son goût à la fois amer et subtile. Le breuvage infusé est de couleur verte allant du vert pomme au vert foncé.

LE PLUS REPANDU : LE BANCHA

Les feuilles de thé Bancha sont moins tendres puisqu’elles sont prélevées au plus bas de la tige, lors d’une deuxième récole. Le thé bancha connait lui-même différentes variantes telles que le hakuta bancha, le kyobancha, le kageboshi bancha ou encore le kancha. Ces différenciations résultent surtout de quelques variations dans le procédé de fabrication de ces thés japonais.

LE MOINS CHER : LE HOJI-CHA

Le hoji-cha est un thé japonais qui peut être fabriqué à base de bancha, de sencha ou encore de kukicha. Il passe par une cuisson à 200° avant de subir un refroidissement rapide. Les feuilles de ce thé japonais vont alors prendre une couleur rougeâtre tandis que ses saveurs sont caramélisées. Malgré son goût assez fort, le hoji-cha contient très peu de théine. Il se prête bien à la consommation des enfants et s’utilise surtout comme un breuvage qui favorise la digestion.

LE LUXE : LE GYOKURO

Le gyokuro signifie littéralement « perle de rosée ». Il figure parmi les thés d’exception au Japon. Il est mis à l’abri du soleil une vingtaine de jours avant d’être récolté ce qui permet une plus grande concentration de chlorophylle dans ses feuilles les plus tendres. La cueillette se fait aussi de façon manuelle. On le reconnait par ses feuilles roulées de couleur intensément verte qui prennent la forme de petites aiguilles. Le thé gyokuro présente un goût assez prononcé. On l’infuse à une température qui ne dépasse pas 55°et suivant une durée qui ne sera pas supérieure à 2mn.

LE THE CEREMONIAL : LE MATCHA

Le matcha est le thé utilisé dans les cérémonies japonaises. On le retrouve aussi dans de nombreuses préparations pâtissières. Il est fabriqué avec des feuilles de grande qualité. Le tencha est une variante du matcha à la différence qu’il ne fait pas l’objet de roulage, mais se présente sous forme de copeaux de petite taille.

Il s’agit là des principaux thés japonais que l’on peut trouver sur le marché. Toutefois, il existe encore d’autres variantes moins connues telles que le genmaïcha, du thé auquel on ajoute du riz soufflé, le tamaryokucha qui se distingue par son goût fruité. Les spécialistes de thé japonais vous parleront aussi de l’aracha, un thé non trié, du fukamushicha qui se distingue par un procédé de fabrication plus longue à la vapeur, le funmatsucha qui se veut être du matcha de qualité inférieure… et bien d’autres variantes encore à découvrir au fur et à mesure de votre expérience personnelle des thés japonais.

APPRENEZ LES THES JAPONAIS
Envoyez la CB pour paiement