FAQ – FOIRE AUX QUESTIONS SUR LE STATUT DE VDI

Voici notre FAQ (Foire Aux Questions) sur les questions les plus fréquentes concernant le statut de VDI Mandataire.

LA FAQ 

Le statut de VDI mandataire, c’est quoi ?

Sur le plan juridique et fiscal, en qualité de VDI mandataire, vous êtes un travailleur indépendant. Toutefois, à la différence d’un micro entrepreneur, vos obligations déclaratives sont quasiment nulles. Ainsi, vous n’avez pas à tenir de comptabilité.
Comme un salarié, votre rapport avec l’administration fiscale est réduite à simple déclaration annuelle de revenus. Pour satisfaire à cette déclaration, vous adresserons une synthèse annuelle de vos revenus accompagnée d’une notice.
Sur le plan social, vous êtes considéré considéré comme un salarié. Nous nous chargerons du calcul mensuel et du paiement des charges sociales auprès de l’URSSAF. Ainsi, vous ne dépendez pas du RSI.
Pas de tracasserie administrative et de la sécurité en quelque sorte !

Dans quelle situation je peux devenir VDI mandataire ?

Vous pouvez être VDI mandataire si vous êtes salarié, retraité ou sans emploi (avec ou sans ARE). Si vous êtes salarié (notamment VRP), il convient cependant de vérifier de l’absence de clause d’exclusivité ou de non concurrence dans votre contrat de travail.

Et pour les autres, quel statut à la place de VDI ?

Si vous êtes un professionnel cotisant au RSI, vous ne pouvez pas cumuler ce statut avec celui de VDI. Pour exercer en vente à domicile, nous saurons néanmoins vous proposer un contrat de distributeur vous permettant de rattacher les revenus de votre activité à ceux de votre actuel statut. Nos vous adresserons alors un bulletin de commissions mensuel vous permettant de satisfaire à vos obligations déclaratives et comptables.
Autres situations d’incompatibilité :
. Les fonctionnaires et agents contractuels de la fonction publiques, sauf conditions et autorisation expresses.
. Les personnes en arrêt maladie.

Puis-je vendre sur un salon ou un marché avec un statut de VDI

Le statut de VDI est différent de celui de commerçant – micro entrepreneur. Il ne vous autorise pas à vendre directement sur les salons, foires, marchés et autres lieux usuels de vente (y compris à l’intérieur d’un magasin). Il est, en effet, réservé à la vente aux particuliers, à leur domicile (ou au vôtre) sur rendez-vous préalablement accepté (pas de « porte-à porte »).
Si cela vous semble trop limité, vous devez opter pour le régime de micro entrepreneur mais il faudra accepter de payer plus de charges et tenir une comptabilité.
Voir cet article qui compare le régime VDI à celui d’auto-entrepreneur

Que faire sur salon VDI ?

Découvrez cet article qui explique ce qui se passe sur un Salon VDI

PLUS D’INFORMATIONS SUR LE STATUT DE VDI

Vous vous interrogez encore sur les droits et les obligations d’un VDI, consultez cette page officielle dédiée au statut de VDI