Le statut de Vendeur à Domicile VDI Parenthese Café

Chez Parenthese Café, nous vous proposons un statut de VDI (vendeur à domicile indépendant) mandataire.

Votre mission consiste à présenter et distribuer au domicile des clients les produits fournis par Parenthese Café. Vous n’avez pas à constituer de stock.

Votre rémunération prend la forme d’une commission correspondant à un pourcentage du chiffre d’affaires que vous réalisez. Vous ne prenez pas de risque d'impayé de vos clients.

Vous pouvez aussi recruter et animer votre propre réseau de VDI distributeurs afin de développer les ventes à la clientèle. A ce titre, vous serez aussi commissionné sur les ventes des vendeurs et vendeuses à domicile VDI que vous aurez vous-même recrutés et que vous animerez.

Profitez de l'opportunité de devenir votre propre patron et d'évoluer en position de leader sans contrainte, ni risque !

Postulez au recrutement VDI Parenthese Café


Partagez avec vos amis :

Twitter - Parenthese Café  Suivez-nous sur les réseaux sociaux :   

Les réponses à toutes vos questions sur le statut de VDI

Statut juridiqueStatut fiscalStatut socialVous êtes salariéVous êtes chômeurVous êtes retraitéAutres cumulsDéclaration d'activité

D’un point de vue juridique, avec votre statut de VDI, vous êtes considéré comme un indépendant.

Vous disposez d’une grande autonomie pour organiser votre activité (rythme, prospection, secteur) et votre contrat de VDI ne comporte pas de clause d’objectif. Vous restez libre de travailler pour plusieurs entreprises de vente directe uniquement si celles-ci ne font pas concurrence déloyale à Parenthese Café.

Avec votre statut de VDI mandataire, vous êtes considéré comme un indépendant. Toutefois, les VDI ont l'avantage de ne pas entrer dans la catégorie des "auto-entrepreneurs. En conséquence, vous ne supporterez pas les prélèvements fiscaux et sociaux libératoires prélevés par le RSI (Régime Social des Indépendants).

Vos revenus bruts tirés de votre activité de VDI doivent être déclarés et sont soumis au régime spécial des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) lorsque vos commissions n’excèdent pas annuellement un certain plafond (32 900 € HT en 2014). Ces revenus bénéficient d'un abattement forfaire de 34% (avec un minimum à 305 €). Ces revenus imposables viennent s'ajouter aux autres revenus du foyer fiscal pour déterminer l'impôt.

Dans la mesure où le seuil de vos commissions brutes annuelles n'excèdent pas 32 900 €, vous pouvez opter pour la franchise de TVA (article 293B du Code Général des Impôts).

Vous n’avez pas à tenir une vraie comptabilité mais vous devez tenir à jour un journal sur lequel sont enregistrés chronologiquement le montant et l’origine de vos recettes appuyés des pièces justificatives (nous vous adresserons mensuellement le relevé de vos commissions).

Vous êtes rattaché au régime général de la Sécurité Sociale et bénéficiez à ce titre de la protection sociale des salariés.

Vous n’êtes pas rattaché au Régime social des indépendants (RSI) applicables aux auto-entrepreneurs et vous éviterez ainsi bien des tracasseries administratives.

Vous bénéficiez, dans les mêmes conditions que l’ensemble des autres assujettis au régime général de la sécurité sociale, des prestations de base d’assurance santé et vieillesse. Ainsi, sous certaines conditions, vous êtes couvert en cas de maladie et vous cumulerez des droits à la retraite au titre de votre activité de VDI.

En revanche, avec un statut de VDI, vous ne cotisez pas au chômage.

Charges sociales : Quelles différence entre les commissions brutes et nettes ?

Les prélèvements sociaux au titre de la rémunération d'un VDI sont avantageux et réduisent significativement la différence usuellement constatée entre les revenus bruts et nets perçus.

Plusieurs avantages spécifiques se cumulent et réduisent la différence entre le brut et le net perçu. Sans rentrer dans les détails barbants du système des prélèvements sociaux appliqués aux VDI, nous avons préféré illustrer notre propos au travers d'un tableau de synthèse avec trois illustrations de revenus trimestriels :

 

Simulations comm brutes nettes
image-453

Ainsi, un VDI percevant une commission brute trimestrielle de 3 000 € (soit 1 000 € / mois) se verra retenir par son employeur au titre des prélèvements sociaux la somme de 221.33 €, soit moins de 8% de sa rémunération brute.

Bien entendu, ces simulations sont susceptibles d'évoluer à tout moment en cas de changement de la réglementation.

Vous pouvez cumuler le statut VDI avec votre emploi sous réserve qu’il n’y ait pas d’incompatibilité de cumul d’activité entre l’activité salariée (notamment sous statut VRP) et celle de VDI, au regard notamment des risques de concurrence déloyale ou de violation d’une interdiction d’exercer d’autres activités pendant la durée du contrat de travail.

Vous pouvez exercer le métier de VDI quand vous êtes au chômage.

Vous devez obligatoirement déclarer votre activité de VDI à Pôle Emploi qui vous détaillera le dispositif de cumul.

Vous pouvez cumuler votre pension de retraite avec les revenus de VDI.

A noter que vous devrez interroger au préalable votre caisse de retraite et l’informer de votre projet d’activité de VDI.

L'activité de VDI peut être cumulée sous certaines conditions avec l'exercice d'autres professions telles que les activités libérales, artisanales ou commerciales.

Nous vous invitons à prendre contact avec nous pour échanger sur les conditions de cumul.

Dans les 15 jours du démarrage de votre activité, vous devez vous enregistrer auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Nous vous conseillons de le faire par internet à l’adresse suivante : https://www.cfe.urssaf.fr/saisiepl/CFE_Declaration (pour le statut de VDI mandataire proposé par Parenthese Café, il faut préciser que vous relevez de la catégorie "BNC", soit Bénéfices Non Commerciaux").

Parenthese Café - Le plaisir de la vente à domicile

Le statut de VDI mandataire de Parenthese Café